Loading...

Smart Polynesia : 70 actions en faveur de la transition numérique

Smart Polynesia, participez au plan d'actions numérique de la Polynésie française

Le gouvernement de la Polynésie française a présenté son plan Smart Polynesia, 70 actions en faveur de la transition numérique, adopté le 22 novembre 2017 en conseil des ministres. Les médias nationaux s’en font l’écho.

Ce mercredi 22 novembre 2017 en conseil des ministres, le gouvernement de la Polynésie française a présenté son programme Smart Polynesia, composé de 70 actions en faveur de la transition numérique.

« Ce sont des mesures qui déclinent l’ensemble des actions, au nombre de 70, que nous pensons être utiles à la transformation numérique de la Polynésie française. Que ce soit dans le domaine de l’administration du Pays ou de l’Etat, et aussi du privé », a expliqué Jean-Christophe Bouissou, Ministre en charge du Numérique en Polynésie.

« Si nous ne sommes pas au rendez-vous d’ici 2025, nous aurons accusé énormément de retard. Tous les emplois de demain sont en relation avec le numérique »

Dématérialiser toutes les pièces administratives

Le gouvernement polynésien a notamment pour objectif de dématérialiser toutes les pièces administratives de la Collectivité à l’horizon 2022.

« Nous devons créer un coffre-fort numérique pour donner de la validité sur ces pièces administratives et nous avons souhaité que l’administration, l’éducation, le tourisme, la santé, que l’ensemble de ces domaines sectoriels puissent bénéficier de soutien de la part du Pays, et du secteur privé pour effectuer cette transformation », indique le Ministre.

Développer le « Follow the sun »

Cet objectif de dématérialisation des pièces administratives implique la formation des jeunes au codage. Le gouvernement polynésien souhaite également développer le principe « Follow the sun », qui consiste à travailler sur plusieurs fuseaux horaires pour une entreprise qui dispose de sièges partout dans le monde.

« La Polynésie qui est à 12 heures de décalage horaire de la France et de l’Europe à sa carte à jouer dans ce domaine. Les grandes entreprises, comme des banques, ont besoin constamment qu’il y ait de la digitalisation d’éléments d’information, et cela de jour comme de nuit ».

Pour autant, et malgré ses ambitions, la Polynésie française a encore des efforts à faire en matière de connexion et de débit.

« Tout cela va se régler rapidement vous n’avez pas idée des avancées que l’on peut réaliser très rapidement dans le déploiement de ce que sera par exemple la 5G demain. Tout cela s’accélère. On est passé de la 3G à la 4G, attendez-vous demain à avoir encore plus de débit », assure Jean-Christophe Bouissou.

Deux nouveaux câbles pour sécuriser Honotua

La Polynésie est également en attente d’un raccord au câble reliant la Nouvelle-Zélande à Hawaii et a pour projet un câble domestique en faveur de l’archipel des Tuamotu et des îles Marquises. Ces deux nouveaux câbles doivent sécuriser le câble Honotua (Tahiti – Hawaii), mis en service en 2010.

Le 5 décembre 2017, le gouvernement polynésien organisera une journée de présentation du plan d’actions numérique Smart Polynesia, en parallèle du lancement du site internet dédié à la transition numérique en Polynésie.

Lire aussi sur Outremers 360°
2017-12-03T18:50:21+00:00 23 novembre 2017|

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer