Loading...

Action 34 – Schéma directeur du Système d’Information de la Polynésie

Réaliser un état des lieux global et un Schéma directeur du Système d’Information de la Polynésie française : revue exhaustive de l’ensemble des composantes du SI – infrastructures et équipements, réseaux applicatifs, etc – dans la perspective de création d’une DSI à part entière dédiée à l’Administration et au développement de l’e-Administration.

Description détaillée de la mesure

Au cœur de l’évolution numérique du Pays, la e-Administration est un des moteurs principaux de ce développement. Pour réussir cette transformation numérique, un schéma cible du système d’information sera établi par la Polynésie.

Lancée en octobre 2017, la consultation pour la réalisation du schéma directeur permettra de définir les bases du plan d’actions des infrastructures nécessaires à la modernisation numérique de l’administration. Attendu pour la fin du premier trimestre 2018, ce schéma permettra à terme d’améliorer la qualité du service public et sa relation à l’usager.

Le rôle clé du SI

Le système d’information (SI) de l’administration de Polynésie française joue un rôle clé dans :

  • La capacité des services à assurer leurs missions de manière efficiente
  • La capacité de l’administration à piloter son activité
  • La capacité à offrir à l’usager un service de qualité
  • La capacité à mettre en œuvre la transformation digitale, levier majeur pour l’administration pour une action publique efficiente (développement de l’offre de services, facilitation de l’accès au service, amélioration de la qualité de service…) par exemple dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Le système d’information est donc « critique » et constitue un levier majeur de mise en œuvre de la stratégie de l’administration et de sa performance.

Cette criticité nécessite d’appréhender différemment le SI.

Les projets informatiques sont nécessaires pour faire évoluer le SI et accroître l’apport de valeur…

… mais une approche qui serait centrée uniquement sur une juxtaposition de projets SI conduit inévitablement à des effets tels que :

  • Le manque d’anticipation des « ruptures » nécessaires et la difficulté à les introduire dans l’évolution du SI
  • Un traitement en « silos » des systèmes, souvent par métier et/ou type de produit et/ou entités géographiques, avec comme effets secondaires : processus non fluides, « ruptures de charge » entre processus ou entités, chaîne d’information non lean, une connaissance de l’usager non partagée et donc parcellaire pour un service donné (avec une qualité de service pour l’usager qui en pâtit, tout comme l’agent de l’administration qui apparaît comme ne disposant pas d’information pourtant transmise à l’administration par l’usager), des informations redondantes et incohérentes, etc

Moteur de l’e-Administration

Par ailleurs, il est essentiel que les projets informatiques contribuent pleinement à la mise en œuvre de la stratégie de l’administration (développer l’accès des populations aux systèmes de santé et d’éducation, etc.) et soient tirés par l’apport aux métiers (efficience) et aux usagers (qualité de service, équité de traitement).

Cela nécessite d’assurer l’alignement stratégique du SI, à savoir l’alignement sur la stratégie de l’administration :

  • Des processus métier de l’administration
  • Des applications informatiques, des données et de l’infrastructure informatique
  • Des surcoûts liés aux redondances de fonctionnalités

La démarche d’élaboration du schéma directeur stratégique vise à :

  • Définir et publier une description claire de l’évolution fonctionnelle du Système d’Information de l’Administration, à un horizon moyen terme (3-5 ans), identifiant les mutualisations et un découpage modulaire à même d’en assurer l’agilité
  • Identifier les jalons majeurs de la trajectoire de convergence vers cette cible et les sujets prioritaires qui sont portés par des jalons incontournables.

Le schéma directeur stratégique intégrera une vision du SI :

  • Cible : se projeter et savoir « où l’on veut aller »
  • De moyen/long terme : les investissements SI doivent être pérennes et donc prendre en compte les évolutions futures structurantes (métier, développement et évolution des usages, développement des technologies…
  • Alignée sur la stratégie de l’administration : le SI constitue un outil de mise en œuvre des politiques publiques
  • Globale : le « SI Administration » est plus important que les SI qui le composent
  • Partagée par tous les acteurs partie prenante : condition nécessaire à sa mise en œuvre effective

La démarche de schéma directeur stratégique va plus loin qu’une démarche d’urbanisme du SI car elle prend en compte la stratégie de l’administration et anticipe sur le futur (opportunités liées au numérique, évolution de l’administration, des usages, etc.).

Référence commune

Le schéma directeur stratégique constitue une brique indispensable pour le pilotage du SI et des investissements SI en fournissant la matière pour arbitrer les projets SI.

Le schéma directeur stratégique matérialise la vision partagée par l’ensemble des parties prenantes (Présidence, Ministère en charge du Numérique, directions métiers, équipes SIPF) de l’évolution du SI de l’administration de la Polynésie française. Il explicite la stratégie et permet d’aligner les projets Système d’Information sur cette stratégie, et fédère les acteurs dans la durée, autour d’une » référence commune ».

La réalisation de ce Schéma Directeur Stratégique du Système d’Information de l’Administration, qui s’appuiera en particulier sur les orientations du Schéma Directeur de l’Aménagement du Numérique, sera finalisée au 1er trimestre 2018.

Enjeux

  • Améliorer la qualité du service public et la relation à l’usager
  • Faire évoluer l’organisation des services par la simplification et l’allègement des procédures et par une réflexion sur le périmètre des missions des services.

Acteurs concernés

  • Demande : Citoyens
  • Offre : Services administratifs du Pays, tous les ministères

Modalités de suivi

  • Le suivi sera réalisé par le Comité Stratégique, le MLA et le SIPF.

Budget pluriannuel

Le budget de réalisation du schéma directeur n’est pas encore connu à ce jour.

Un coût de 20 millions de FCFP est estimé pour 2018. Il correspond au coût de l’étude d’assistance à maîtrise d’ouvrage dont le but est de qualifier le projet, estimer les coûts de réalisation sur les prochaines années, et piloter l’Appel d’Offres concernant la réalisation du schéma.

2018-02-12T12:47:25+00:0019 novembre 2017|

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer