Loading...

Action 30 – Manatua, second câble sous-marin de sécurisation

Mettre en place le second câble sous-marin, Manatua, pour sécuriser le réseau HD en cas de panne sur le câble Honotua et sécuriser les télécommunications entre la Polynésie et le monde.

Description détaillée de la mesure

Le câble Honotua est le seul câble sous-marin desservant la Polynésie française en Haut Débit.

Il en résulte un risque majeur de rupture du service en HD en cas de problème technique. Des incidents qui ont déjà eu lieu ont permis de révéler l’importance stratégique de la sécurisation de ce câble.

En particulier, les démarches entreprises par la Polynésie française pour rendre notre territoire attractif pour les entreprises internationales de services numériques s’appuient sur l’opportunité d’un service « cloud » H24.  Toutefois, les entreprises intéressées ne peuvent prendre la décision d’une délocalisation en Polynésie française sans garantie de la continuité du service. Concernant les entreprises et les administrations locales, l’accès permanent au HD devient un enjeu majeur.

Par ailleurs, le câble Honotua, du fait de sa terminaison à Tahiti, ne dispose que du trafic généré par les Polynésiens. Il est à ce titre sous-utilisé eu égard à ses capacités.

La construction d’une « boucle » incluant des connexions internationales offre des opportunités de sécurisation supplémentaires aux autres pays et, donc, une augmentation du trafic qui devrait bénéficier aux internautes polynésiens en abaissant le coût du Mb/s.

Pour l’ensemble de ces raisons, la décision de sécuriser Honotua a été actée.

Il est ainsi prévu de relier Tahiti aux Samoa dès 2018. Samoa est relié à l’Ouest à Fidji et bientôt à la Nouvelle-Zélande. Ce câble desservira au passage Niue et Rarotonga (via Aitutaki). Il desservira également Bora Bora, assurant ainsi la sécurisation de la branche domestique d’Honotua.

Un Accord intergouvernemental pour la construction du câble Manatua a été signé le 3 avril 2017. La mise en service est prévue en janvier 2019.

Le gouvernement poursuit par ailleurs des discussions pour développer les connexions à l’international.

Enjeux

  • Sécuriser le réseau HD en cas de panne sur le câble Honotua
  • Sécuriser les télécommunications entre la Polynésie et le monde
  • Maintenir la coopération avec les Etats du Pacifique
  • Développer les flux sur le câble Honotua existant (pour le moment terminal, “voie sans issue”) , en créant une boucle vers Samoa afin de rentabiliser et, donc, abaisser le coût du Mb/s
  • Créer les conditions de développement de l’écosystème numérique de Polynésie française

Acteurs concernés

  • Demande : Entreprises, Pays tiers
  • Offre : Polynésie française, OPT, opérateurs

Financement

  • Projet global 8 à 10 milliards de FCFP (Consortium : Samoa, Îles Cook, Niue, Polynésie française)
  • Dont 4 milliards de FCFP supportés par la Polynésie, à travers l’OPT.

Modalités de suivi

Mise en service prévue le 1er septembre 2019.

Points d’attention et risques

Le monopole de l’OPT sur les connexions internationales empêche le développement de solutions privées.

Budget pluriannuel (2018-2022)

Années 2018 2019 2020 2021 2022
Budget estimé en MFCFP 1 10 À évaluer     
Justification du Budget  Études Déploiement du câble Manatua Déploiement d’autres câbles    
2018-02-02T16:33:06+00:0020 novembre 2017|

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer