Loading...

Action 28 – Solutions techniques pour les îles non desservies par le câble

Poursuivre le développement de solutions techniques pour permettre de desservir les îles en très haut débit et trouver des solutions permettant de réduire le risque de fracture numérique avec les îles éloignées.

Description détaillée de la mesure

Le projet de mise en place du câble domestique Natitua affiche les mêmes objectifs que ceux de l’installation du premier câble domestique Honotua en 2010 : amener du très haut débit aux îles éloignées.

Un réseau hertzien permettra, à partir des îles connectées au câble, de porter le HD vers des îles voisines : Ua Pou, Tahuata, Fatu Hiva, Ua Huka, Ahe, Takapoto, Apataki, Faaite et Amanu.

Ce sont ainsi une vingtaine d’îles qui disposeront du HD à la fin de l’année 2018 :

  • Population concernée : 22 000 habitants
  • Nombre d’îles : 20, dont 10 reliées au câble sous-marin
  • 1 hôpital et 12 infirmeries
  • 60 établissements scolaires
  • 43 000 touristes
  • Coût : 6,5 mds FCFP avec boucle locale
  • Capacité maximale : 13,5 Tb/s

Enjeux

  • Réduire la fracture numérique entre les îles disposant du HD et les îles raccordées au réseau satellite
  • Diminuer le recours aux ressources satellitaires, et donc réaliser des économies d’échelles à long terme
  • Améliorer l’offre de services aux touristes
  • Connecter en fibre optique les sites prioritaires et accélérer la pénétration du Très haut débit (THD).

Acteurs concernés

  • Demande : Citoyens, administration, entreprises, prestataires touristiques.
  • Offre : Polynésie française, OPT, État

Financement

Le déploiement d’un 2e câble domestique représente une enveloppe d’investissement de l’ordre de 6 milliards de FCFP.

Il permettra de générer des économies par la diminution du recours aux ressources satellitaires.

La phase « études », d’un montant de 250 millions FCFP a bénéficié d’une participation financière de 125 millions FCFP de l’État (fonds exceptionnel d’investissement – FEI) en 2016.

Financement : 50 % État, 30 % de défiscalisation, 20 % OPT et Polynésie française.

Modalités de suivi

Entreprise choisie pour l’installation : Alcatel Submarine Networks

Points d’attention et risques

La seconde phase de ce projet, qui correspond aux dépenses portant sur les stations terminales télécoms (la construction, l’énergie, la climatisation, les réseaux de faisceaux hertziens, le génie civil pour le raccordement des stations terminales télécoms et des réseaux hertziens au système de câble) est évaluée à 1 milliard de FCFP.

Le projet global représente une enveloppe de 7 milliards de FCFP.

Les îles qui seront desservies par le câble Natitua (et celles desservies par le réseau de faisceaux hertziens) profiteront d’une modernisation des installations des réseaux terrestres.

Budget pluriannuel (2018-2022)

Années 2018 2019 2020 2021 2022
Budget estimé en MFCFP À évaluer
Justification du Budget      
2018-01-31T13:41:14+00:0020 novembre 2017|

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer